Frater Tris

Thème réalisé par Gabriel sur Never Utopia
/

 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tralalalalèèreeuh!

Aller en bas 
AuteurMessage
Erlian van rijn

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Tralalalalèèreeuh!   Ven 3 Déc - 19:00

[Je suis troooop... con... J'avais écrit un bête de truc de 10 lignes magnifiques en 30 minutes, et j'ai changé de page sans faire exprès, et j'ai TOUT perdu! Donc s'cusez moi pour la qualité, mais là, j'ai juste trop la rage pour refaire un truc bien! Excusez moi pour les fautes d'orthographes aussi. Je suis qu'un petit enfant. What a Face]

Le froid traversait ses vêtement trop minces et trop abimés, aspirait toutes ses forces, agressait violemment sa peau jeune et lisse, si belle et si propre, déchirant son visage, déformant ses traits fins. Il neigeait, et il n'y avait que ça de beau, une beauté pure et sans défaut, mais si dure et si froide. Il marchait depuis quelques heures déjà, soufflant désespérément dans ses mains rouges et sèches, brûlantes de froid, cherchant vainement à les réchauffer. Il n'avait plus qu'un but, trouver une auberge, une maison, un endroit où se reposer, où réchauffer son corps engourdi par la marche qui lui avait semblé si longue. Et c'est à cet instant, que dans l'immensité blanche, il cru apercevoir une lueur rouge, présage de feu et de chaleur.
Alors, la simple vue de ce message divin lui redonna une force qui lui permis d'arriver là, devant cette porte, devant ces marches, devant ce bâtiment immense, grouillant de vie et de chaleur.

Et il toqua faiblement, pensant déjà aux plaisir que lui procurerait un feu de bois, une soupe chaude, un lait de chèvre, un morceau de pain. (et un bon verre de whisky à 9000 euros que son Baron n'avait pas voulu lui acheter!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dunzilein

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Tralalalalèèreeuh!   Ven 3 Déc - 19:48

HRP : J'vais pas te faire de RP, j'ai un peu la flemme ce soir ><

Mais je suis content de te voir mon n'ami de Nabari *___*

Profites bien chez nous =D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fratertris.forums-actifs.com
Himeline

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Tralalalalèèreeuh!   Ven 3 Déc - 20:04

Spoiler:
 

Rentrée depuis peu d'une fatigante et infructueuse journée de cueillette, sœur Himeline quitta ses appartements en quête d'un grand bol de lait chaud. En effet, la neige était tombée sans discontinuer depuis plusieurs jours et la forêt environnante avait revêtue son manteau d'hiver.

Pressant le pas dans le dédale des couloirs de la demeure où vivaient les membres de sa guilde, elle s'arrêta brusquement, certaine d'avoir entendu un bruit léger en provenance de l'entrée.

Changeant de direction (la peste soit de celui qui venait différer sa collation!), elle gagna le hall d'entrée d'où un sons discret semblait venir. Approchant de la porte qu'elle entrouvrit (inutile de laisser entrer encore plus de froid!), quelle ne fût pas sa surprise de reconnaître Erlian van rijn, l'un de ses anciens compagnons!

Visiblement transi de froid, il grelottait à tel point que s'en était une vrai pitié. N'écoutant que son bon cœur et surtout son estomac qui réclamait son du, elle pria le jeune garçon d'entrer:

"Par le ciel Erlian ne reste pas dehors, entres enfin! Je pense qu'une boisson bien chaude devant une bonne flambée devrait te rendre quelques couleurs"

Puis, l'entrainant à sa suite après lui avoir déposé sa cape d'intérieur sur les épaules, elle reprit d'un pas alerte la direction des cuisines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erlian van rijn

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Tralalalalèèreeuh!   Sam 4 Déc - 11:13

Coupé dans sa rêverie par la voix d'Himeline, Erlian, toujours claquant des dents, cru mourir d'une joie envahissante.
La jeune nonne le tira à l'intérieur, où il put sentir enfin la chaleur dont il avait tant rêvé.

Pris par la suite d'une grande tristesse, car le pauvre petit ne connaissait que très peu de personnes dans sa guilde - il avait un grand mal à s'imposer parmi les autres - et que justement, Himeline faisait parti de ces peu nombreuses personnes, il se mit à la questionner : [Je sais ma phrase veux rien dire... Rolling Eyes]

"T'as fugué ici toi? Je croyais que je te reverrai jamais! J'ai même pas eu le temps de goûter une de tes recettes!"

Il s'emmitoufla soigneusement dans la chaude cape d'Himeline, et la suivit alors comme un petit chien ayant peur d'être abandonné de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Himeline

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Tralalalalèèreeuh!   Sam 4 Déc - 12:25

Spoiler:
 

Tout en cheminant vers les cuisines, Himeline promena sur son jeune ami un regard à la fois discret et scrutateur.

Le bilan de cette inspection la laissa perplexe. En effet, Erlian était dans un état pitoyable, à commencer par ses vêtements qu'elle avait toujours estimé trop légers pour ces contrées hostiles. Ils étaient à présent usés jusqu'à la corde pour ne pas dire proche du point de rupture. La peau délicate du jeune garçon et le froid intense qui régnait à l'extérieur, faisaient ressortir encore d'avantage une pâleur naturelle de façon excessive.

En dehors du fait évident qu'il y avait urgence à le nourrir et à le réchauffer, Erlian ressemblait au souvenir qu'elle en avait gardé, celui d'un chaton abandonné*. Curieuse, la jeune sœur choisit toutefois de ne pas interroger le jeune garçon dans l'immédiat et s'activa, une fois la porte des cuisines de la demeure franchit, à l'installer douillettement près du feu et à lui chauffer un grand bol de grog*.

Se décidant enfin à lui répondre, elle expliqua le plus simplement qu'elle pu qu'il n'était pas question de fugue quand à son départ de sa guilde précédente. Il s'agissait d'avantage d'un choix résultant d'une envie de progresser au sein d'un groupe plus actif. Puis elle ajouta:

"Tu me vois désolée de ne pas avoir pu te faire profiter d'avantage de ma cuisine quand je te vois aussi chétif et plus encore de te retrouver dans un état pareil Erlian. On va y remédier n'est-se pas? Mais ce qui me soucis présentement en dehors de ta santé, se sont les raisons de ta présence ici."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dunzilein

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Tralalalalèèreeuh!   Sam 4 Déc - 18:46

Allongé à côté de la cheminé, le chaton se réchauffait des grandes flammes jaillissantes...
personne, dont la tête lui rappelait malgré tout quelque chose, il fit semblant de dormir pour pouvoir continuer à réfléchir tranquillement.


-Où l'ai-je déjà vu...? Sa tête me dit pourtant quelque chose,
miaoula-t-il pour lui même.

Puis soudain, ce fut la révélation.
Miharu ! Ce type était le portrait craché de Miharu.
Mais si, vous savez bien... Le héro principal de Nabari !

Quel choc mes amis, quel surprise !
Il avait le me^me petit air faiblard que dans l'histoire original. Bref, Dùnzilein ne savait que penser.

Préférant la stratégie simple, il continua d'observer discrètement les deux personnes faisant leurs retrouvailles ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fratertris.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tralalalalèèreeuh!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tralalalalèèreeuh!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Frater Tris :: Le grand portail :: Grand ressencement-
Sauter vers: